C'est une grande joie pour moi d'avoir été nommé Délégué Départemental de l'Education Nationale. Une fonction que j'assume avec le sérieux qu'elle nécessite, car travailler avec les enfants n'est pas quelque chose d'anodin. J'adore voir la joie naître sur les petits visages lorsque, curieux de tout, ils s'enthousiasment pour mille questions. Je ne me lasse de leur répondre. Ils découvrent la technique de la mosaïque, vieille de plusieurs siècles et se passionnent pour elle, eux dont l'avenir est tourné vers les techniques du XXIème siècle. J'aime leur parler de ce savoir faire qui s'apparente au passé et qui les relie à lui d'une certaine manière; tout en leur permettant de donner cours à leur fantaisie sans limite qui naît du moment présent. Les maîtres sont complices et nous ont permis de nombreuses réalisations.

 
Les élèves de l'école de la Gare de Saint Laurent du Var ont suivi des  cours d'initiation, et pour l'année prochaine, ont préparé tout un programme qu'il ne tiendra qu'à nous de réaliser. Messieurs Vacca et Séguran, leurs maîtres, nous y aideront. Les enfants rendront compte de cette activité dans leur journal « Le Garoupiot », comme ils ont déjà eu l'occasion de le faire à l'occasion de l'installation d'un tableau en mosaïque sous le porche de leur école, visible de la rue.

Souvent, je reçois des classes entières dans mon atelier. Parfois, des élèves des centres aérés me rendent visite pendant les vacances, comme les centres aérés de Cagnes sur mer (Ecole de la Pinède, Centre Jean Giono). Un projet avec les centres aérés de Nice est en cours. Les grands adolescents témoignent également de l'intérêt pour la mosaïque. 

En compagnie des enfants...


 
Avec les enfants de l'école Djbouti de Saint Laurent du Var, sous l'égide de Madame Vidal, nous avons réalisé ensemble un oeuf en mosaïque pour les fêtes de Pâques 1998.
A l'école de Bonson, chaque enfant a réalisé son arbre en mosaïque lors d'une manifestation  consacrée à la  « Journée de l'arbre », pour commémorer la disparition de la forêt de Bonson lors d'un incendie. Plus tard, nous avons fêté l'inauguration d'un tableau réalisé pour l'école « Les amandiers ».
Une exposition au L.E.P. Pasteur a suscité un projet pour l'année prochaine auquel participeront tous les arts enseignés dans cette école, de l'art du dessin à celui de l'horlogerie, en passant par la ferronnerie et la peinture. En quoi consiste ce projet? Je ne vous en dis pas plus. Je vous en donnerai des nouvelles en temps utile sur ma page Web, si vous consentez à y revenir.